Contexte

Eau, Feu, Terre et Air. Ils sont quatre, quatre clans à vivre sur ces terres, regardant, les yeux rêveurs, envieux ou terrifiés La Montagne et sa brume. Personne ne sait quand elle est née mais tout le monde sait qu’aucun chat ne connaîtra sa mort. Les naissances surviennent, donnant la vie que la mort revient chercher,les combats éclatent mais elle est toujours là, fière, indétrônable, éternelle. Tous, de chaton à ancien se sont demandés ce qu’il s’y passait. Pourquoi tous ceux qui y sont partis ne reviennent jamais ou deviennent fous, voyant des fantômes partout ? Est-ce que la raison est celle expliquée par la Légende Originelle, selon quoi le frère des quatre fondateurs, Onde, Ardent, Empreinte, Firmament, aurait créé ce mystique brouillard par tristesse devant le désintérêt de sa fratrie ? Cause naturelle ou maléfice d’un chat attristé ? Notre terre est une terre de légendes. A vous de juger et de montrer la véracité des choses.

Partagez | 
 

 Légendes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Gardien

avatar

Messages : 66

MessageSujet: Légendes   Dim 26 Fév - 20:15

LÉGENDE PRINCIPALE

→ Il y a bien longtemps, au sommet d’une Montagne perdue dans la vaste forêt l’entourant, une fratrie se divisa. Sur les cinq chats, quatre décidèrent de rejoindre la forêt. Le plus sage d’entre eux s’y refusa, préférant demeurer seul sur sa Montagne. Et malgré ses mises en garde relatives aux dangers menaçant la forêt, ses frères et sœurs quittèrent leur foyer. Jamais plus ils ne retournèrent dans la Montagne, pas même pour rendre visite à leur frère. Blessé par leur manque d’intérêt à son égard, le frère esseulé fit ériger une étrange brume qui empêchait les clans de voir le pic de la Montagne. Malheureusement, les proies fuyaient à cause de la brume, et ce fut seul que le dernier habitant du mont brumeux périt.

Dans la Forêt, le reste de la fratrie avait fini par s’inquiéter pour leur frère. Mais, trop occupés par leurs nouvelles fonctions, ils décidèrent de lancer une expédition commune ayant pour but d’explorer la Montagne. Un guerrier de chaque clan partit, mais un seul revint. Ce qu’il rapporta de son voyage n’avait rien de rassurant. Il racontait avoir aperçu un chat fantomatique drapé dans de la brume qui avait transformé les trois autres guerriers de l’expédition en esprits terrifiants. Horrifié, il supplia tous les chefs de ne jamais plus envoyer aucun chat sur ces pentes abruptes et hostiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendary-mist.forumactif.com
Le Gardien

avatar

Messages : 66

MessageSujet: Re: Légendes   Dim 26 Fév - 20:33

Clan de l’Air

→ Firmament était la plus frêle de la fratrie. Solitaire et souvent perdue dans ses pensées, elle fuyait parfois sa propre famille pour se retrouver seule. Singulière dans sa façon de se comporter, la chatte n’en demeurait pas moins très brave et pleine de valeurs. L’histoire que conte les anciens de nos jours évoque même un grand aigle majestueux qui la suivit tout au long de son périple dans la forêt. Firmament était à la fois fragile et gracieuse, sans pour autant démériter physiquement. Son agilité avait déjà fait ses preuves, elle était même capable de rattraper des lièvres ! Ce fut lors d’une de ses nombreuses escapades solitaires qu’elle découvrit l’abri. Son abri. Il s’agissait d’une combe dans laquelle s’étaient creusées plusieurs cavités avec l’érosion. Elle s’y était réfugiée lorsque le vent, par violentes rafales, tentait de lui faire perdre tout contact avec la terre ferme. Finalement, c’était ici qu’elle choisit de vivre, à l’abri des regards indiscrets.

Ayant hérités de l’agilité de leur ancêtre, les membres du Clan de l’Air ont mis cette caractéristique à profit pour se faufiler rapidement et faire des lièvres leur principale ressource nutritive. De plus, ils ont appris à utiliser le relief de leur territoire pour bondir sur leurs ennemis par surprise.

→ Même si les versions divergent, celle du Clan de l’Air semble être la plus populaire. Elle décrit Firmament comme une féline frêle, plutôt longiligne. Son pelage, comme fait d’argent, laissait le ciel étoilé s’y refléter la nuit, illuminant la globalité du territoire du Clan de l’Air. Ses yeux, d’une teinte pâle, réchauffaient paradoxalement ses guerriers et leur donnaient tant de courage qu’ils étaient capables de mourir pour Firmament, sous ses ordres. C’est son talent de meneuse qui aurait marqué les esprits, et cette impression de fragilité en contraste.
On entend parfois l’expression suivante : « Ne t’y méprends pas, il s’agit d’une Firmament seconde génération ! » qui signifie qu’il ne faut pas s’arrêter sur le physique du matou en question, et qu’il est plein de ressources sur le plan moral.

Dans la plupart des versions, il est dit qu’un aigle, immense, l’aurait suivi du haut de la montagne jusqu’au futur camp de son Clan. Les anciens l’évoquent comme le grand protecteur du Clan afin de rassurer les chatons apeurés. Il est ainsi très mal vu de s’attaquer à ces rapaces dans le Clan de l’Air, et très osé d’appeler son chaton avec cet animal.

Malgré les nombreuses légendes à son sujet, aucune ne révèle la cause de sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendary-mist.forumactif.com
Le Gardien

avatar

Messages : 66

MessageSujet: Re: Légendes   Dim 26 Fév - 20:45

Clan de l’Eau

→ Onde était la seule de la fratrie qui avait jugé bon d’apprendre à nager. Cette idée lui était venue lorsqu’un jour, poursuivie par des solitaires, elle avait dû sauter dans l’eau d’un lac pour leur échapper. Et alors que les matous craintifs étaient restés au sur les berges, la femelle s’était mise à battre des pattes pour rejoindre une île plantée non loin de la rive. Après que les félins aient battu en retraite, Onde s’était mise à explorer la petite île. Si celle-ci ne possédait aucune caractéristique particulière, lorsque la jeune chatte émergea des bosquets, elle découvrit que cette île était reliée à d’autres par des gués. Certaines étaient plus petites que d’autres, elle en dénombra trois au total.  La plus grande d’entre elles était aussi celle située le plus loin de la berge du lac. En son centre, une clairière dans laquelle Onde s’installa.

Aujourd’hui, les trois îles sont devenues les lieux de vie du Clan de l’Eau. Chacune ayant un rôle bien défini. Les membres du clan ont fait de la nage leur spécialité, et se nourrissent en grande partie de poissons pêchés dans le lac. 

→ Les deux légendes les plus connues proviennent du Clan de l’Eau, évidemment, et de celui de l’Air. La première raconte l’histoire d’une féline tout en muscle, à l’épaisse pelisse brune tigrée. D’après cette version, Onde serait trapue, impressionnante et son regard d’un bleu océanique concentrerait toute sa malice. La seconde évoque une femelle toute aussi râblée au poil noir et dont les yeux seraient sombres comme les abysses marines, mais il s’agit peut-être de Mousse, qui épaulait Onde. Cependant, les deux Clans s’accordent à dire qu’Onde était la seule nageuse de la fratrie.

Il s’agissait sûrement de la téméraire du groupe. En effet, ce serait même elle qui était à l’origine du départ du quatuor fondateur. Lassée de la montagne, elle souhaitait lancer une expédition en bas. Elle convainc finalement les autres quelques jours avant le grand départ qu’il ne fallait pas revenir. Aujourd’hui, les guerriers du Clan de l’Eau aiment se vanter quant à l’importance de leur fondatrice dans la légende.

Il est courant d’entendre : « Des copies conformes d’Onde, ces chatons ! » signifiant « Qu’ils sont téméraires, ces chatons ! ».

D’après la version populaire, Onde ne serait pas morte. Au contraire, la féline aurait disparue dans l’eau du lac devant son amie Mousse, avant de remonter à la surface, une queue de poisson à la place des pattes arrières. Elle veillerait sur son Clan ainsi et prendrait soin des noyés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendary-mist.forumactif.com
Le Gardien

avatar

Messages : 66

MessageSujet: Re: Légendes   Dim 26 Fév - 20:54

Clan du Feu

→ Des deux frères, Ardent était de loin le plus beau. Musclé, vêtu d’un magnifique pelage roux, il mettait aisément les félines à ses pattes, et se jouait beaucoup d’elles. Vaniteux, vantard et parfois un peu dur avec ses frères et sœurs, il n’en restait pas moins très courageux. Lors de sa première nuit dans la forêt, il s’était choisi un arbre pour s’y reposer. Malheureusement, le tonnerre frappa un arbre juste à côté du sien, et en un rien de temps, une partie de la forêt cerclant la Montagne avait pris feu. Ardent y perdit son beau pelage, il n’avait plus qu’une peau brûlée pour témoigner de sa force face à l’incendie. Il fut le premier de la fratrie s’étant établie dans la forêt à périr.

Le territoire du Clan du Feu fut partiellement détruit suite au drame qui coûta à Ardent son pelage. Aujourd’hui, les cendres ont été recouvertes, mais l’on retrouve encore des traces du terrible passage de l’Incendie. En été, lorsque des orages éclatent, il arrive encore que le feu se propage sur ces terres dites maudites par les autres Clans. Les membres du Clan du Feu, eux, s’y sont accommodés et certains portent des cicatrices de guerre contre les flammes. Les chats deviennent vétérans seulement après avoir éteint au moins un incendie, et ce sont ces guerriers qui sont considérés comme les plus valeureux.

→ Ardent est le frère autour duquel tournent le plus de légendes. Étonnamment, elles s’accordent toutes sur son physique. Il s’agirait donc d’un mâle de carrure banale mais à l’apparence très gracieuse. Les récits insistent sur son pelage roux, qui s’enflammait au soleil, rassurant ses alliés et inquiétant ses rivaux. Dans ses yeux se reflétaient les flammes de l’Incendie qui le mutila, certains content que ses ennemis se consumaient rien qu’en croisant son regard.

Après son accident, les légendes évoquent un félin à la face à moitié brûlée, et au pelage par endroit inexistant. Ardent avait sûrement de nombreux problèmes de peau et prenait régulièrement des bain de boue au Marais Boueux pour se soulager. Cet aspect disgracieux ne choquait pas ses guerriers, qui admiraient sa détermination et ne doutaient pas de ses capacités de meneur.
Le matou était surement très sanguin et orgueilleux. Jaloux de la réussite de son frère Empreinte, alors le plus faible, il déclara la guerre à ce dernier. Il est dit que lors de ses colères, Ardent n’était plus que feu et embrasait quiconque le défiait au combat, d’où la défaite des félins du Clan de la Terre à l’époque.

On le cite dans l’expression : « En ce moment, il nous fait des colères d’Ardent. » qui signifie que les colères en question sont dévastatrices et puissantes, mais ne méritent pas autant de violence.

Ardent serait mort dans un des nombreux départ de feu touchant son Clan. Il est dit dans le Clan du Feu, que dans chaque incendie dévastateur, c’est Ardent qui danse, et teste ses descendants. Les blessures dues aux flammes seraient donc la bénédiction du fondateur. Les brûlés rejoindraient Ardent dans sa danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendary-mist.forumactif.com
Le Gardien

avatar

Messages : 66

MessageSujet: Re: Légendes   Dim 26 Fév - 21:06

Clan de la Terre

→ Empreinte était le plus peureux de la fratrie. Et malheureusement, il était bien souvent la victime de ses frères et sœurs. De nature réservé et très poli, le matou n’osait guère contredire ses interlocuteurs. Il préférait abdiquer plutôt que risquer de se mettre les autres à dos. Un jour, dit-on, il subit l’attaque violente d’un groupe de matous solitaires qui lui mutilèrent un œil. Traumatisé par cet événement, Empreinte se réfugia dans de vieux terriers de renard. Il finit par devenir si paranoïaque qu’il creusa seul à l’aide de ses griffes des galeries sous le territoire du futur Clan de la Terre.

Aujourd’hui, le Clan vit dans d'autres galeries, plus sécurisées. Cependant, les vieilles galeries d’Empreinte minent toujours le territoire. Instables et dangereuses, il fut décidé de condamner ces tunnels, d’y interdire l’accès sauf en cas de danger imminent. De nouveaux boyaux souterrains furent creusés, plus récents et plus sûrs, ils permettent entre autres aux descendants d’Empreinte d’échapper à des poursuivants.

→ Les récits concernant Empreinte sont rarement mélioratifs, mais le Clan de la Terre, lui, n’a jamais cessé de vanter les mérites du matou. Très certainement le plus chétif, et aux grandes oreilles, on le dit noir et blanc avec un pelage très court. Sa face arborait une expression de peur, et son unique oeil, d’un ambre très sombre, semblait en quête d’aide tandis que sa voix marquait les esprits de par sa sonorité caverneuse.

Le dernier frère est décrit comme craintif, mais toujours poussé par un élan de bravoure lorsque son Clan était menacé. Seul, il serait surement mort très rapidement. L’animal fragile rappelle donc, selon ses descendants, que la cohésion de groupe est la base d’un Clan solide et fort.

Si de nombreuses expressions le désigne péjorativement comme : « Il tremble comme Empreinte le premier jour ! », l’une d’entre elles est régulièrement utilisée : « Empreinte ne serait pas devenu brave, s’il n’avait pas été lâche. » afin de rappeler que le courage n’est pas le fait de foncer ou de réussir, mais bien celui de battre des peurs. En ce sens, le plus petit frère est signe de bravoure.

L’animal bicolore serait mort dans l’effondrement d’une vieille galerie. Cette dernière fut interdite, et arbore désormais le nom de Tunnels Maudits. On raconte d’ailleurs qu’il met en garde les jeunes apprentis qui s’y engagent, et soutient les prisonniers du tunnel durant leurs dernières heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendary-mist.forumactif.com
 
Légendes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PKM : Diamant & Perle : Éveil des Légendes
» Trolls et Légendes 2009;10-11-12 avril 2009 à Mons(Belgique)
» Tournoi des conteurs de Légendes [59]
» Racontez nous nos légendes
» Salle des contes et légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Le contexte-
Sauter vers: