Contexte

Eau, Feu, Terre et Air. Ils sont quatre, quatre clans à vivre sur ces terres, regardant, les yeux rêveurs, envieux ou terrifiés La Montagne et sa brume. Personne ne sait quand elle est née mais tout le monde sait qu’aucun chat ne connaîtra sa mort. Les naissances surviennent, donnant la vie que la mort revient chercher,les combats éclatent mais elle est toujours là, fière, indétrônable, éternelle. Tous, de chaton à ancien se sont demandés ce qu’il s’y passait. Pourquoi tous ceux qui y sont partis ne reviennent jamais ou deviennent fous, voyant des fantômes partout ? Est-ce que la raison est celle expliquée par la Légende Originelle, selon quoi le frère des quatre fondateurs, Onde, Ardent, Empreinte, Firmament, aurait créé ce mystique brouillard par tristesse devant le désintérêt de sa fratrie ? Cause naturelle ou maléfice d’un chat attristé ? Notre terre est une terre de légendes. A vous de juger et de montrer la véracité des choses.

Partagez | 
 

 Bonjour, belle dame nacrée [Etoile Nacrée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ocelot Sauvage
Guerrier
avatar

PUF : Wing
Messages : 45

Personnage
Points de Karma: 0
Vies des chefs: //
Personnage:

MessageSujet: Bonjour, belle dame nacrée [Etoile Nacrée]   Jeu 16 Mar - 18:04

Le ciel bleuté se drape d'un rose orangé tandis que les nuages vermillons dévoilent un soleil resplendissant. Un moineau solitaire entonne sa mélodie, bientôt suivi par d'autres oiseaux. L'arbre s'éveille lui aussi, fait bruisser ses feuilles en guise de bonjour à l'astre éclatant. Au milieu de cette nature harmonieuse, un félin observe l'aube naissante.

Le soleil qui se lève, c'est toujours quelque chose. Au début, il parait timide, hésitant à dépasser les pics de la Montagne. Puis, il prend de l'assurance, on perçoit les rayons qui tracent les contours du massif. Enfin, il s'élève dans l'étendue bleue, révèle le monde endormi autour de lui, et annonce le début d'une nouvelle journée. Tu remues les moustaches, au courant de toutes les vies autour de toi. Tu t'étais levé tôt ce matin afin de pouvoir faire une partie de chasse en solitaire. Mais le giber n'était pas très matinal, aussi tu n'avais attrapé qu'un rongeur imprudent. Sur le chemin du retour, tu t'étais laissé tenté par le Saule Pleureur qui semblait t'inviter à prendre un peu de répit sous ses branches tombantes. Tu regrettais fort que ce terrain n'appartienne pas au Clan du Feu. Non pas que la chasse y soit meilleure qu'ailleurs, mais c'était un lieu de détente apprécié de tous les félins, claniques comme solitaires. Ce qui, malheureusement pour les autres, pouvait parfois déboucher à disputes et bagarre. Dont le Clan du Feu ressortirait toujours vainqueur.

Tu laissas échapper un bâillement contenté. Si tu trainais, Rouge Pivoine allait encore te sermonner jusqu'à t'en assommer, mais tu n'avais aucune envie de retourner au camp. Soudain, les oiseaux arrêtèrent de chanter. Intrigué, tu tendis tes sens autour de toi et ressentit la présence d'un félin. Par réflexe, tes muscles se bandèrent et tu tourna la tête, sans pour autant te relever. Les buissons étaient immobiles, mais tu ne te fiais pas qu'à ta vue. Ton odorat, par exemple, te signifiait qu'une femelle du Clan de l'Eau était en approche. Vu les froissements discrets de ses coussinets sur le sol herbu, l'individu ne cherchait pas à cacher sa présence. Alors, les feuilles des taillis frémirent et une chatte au pelage gris chiné et au regard de miel émergea. Sa silhouette gracieuse et ses prunelles pétillantes ne manquèrent pas de te faire sourire. Etoile Nacrée. Tu te levas et t'inclinas vers elle en déclarant d'une voix chaleureuse :

"Bonjour Etoile Nacrée. Ocelot Sauvage, guerrier du Clan du Feu." Tu te redressas. "Alors vous aussi vous venez profiter du paysage ? Je vois que vous avez bon goût !"

La meneuse n'était pas vilaine. Tu te carra imperceptiblement les épaules, donnant ainsi l'impression de muscles saillants. Une petite voix dans ta tête te susurra que Rouge Pivoine ne serait pas, mais alors vraiment pas de bonne humeur si elle apprenait ça. En plus, cette femelle avait pratiquement 20 lunes d'écart avec toi. Mais cette voix, tu ne l'écoutes jamais. Le balancement envoûtant de la queue cendré d'Etoile Nacrée t'appelait. Tu avais besoin de décompresser. Tu penches légèrement la tête sur le côté, un sourire avenant sur ton visage. Ton pelage excentrique en avait charmée plus d'une, tu ne voyais pas pourquoi le fait qu'elle soit chef complexerait la tâche. Et avec un peu de chance, elle aussi pensait la même chose de son côté.


Dernière édition par Ocelot Sauvage le Dim 9 Juil - 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=vKG4DahW6TA
Étoile Nacrée
Chef
avatar

PUF : Neigeou/Ocy
Messages : 28

Personnage
Points de Karma: 0
Vies des chefs: 9 vies
Personnage:

MessageSujet: Re: Bonjour, belle dame nacrée [Etoile Nacrée]   Sam 6 Mai - 16:58

Bonjour, belle dame nacrée


Un vent léger souffle et ébouriffe ton pelage lisse et brillant. Tes yeux ambrés se lèvent irrépressiblement vers le ciel encore pâle de l’aube, teinté de couleurs roses allant jusqu'à l’oranges. Ils se ferment d’eux mêmes et, la tête dressée vers la voûte céleste, tu profites de la douce caresse du soleil se levant. Les nuages vermillons laissent apparaître l’astre solaire, resplendissant, brillant. À travers tes paupières, tu peux voir l’éclat de ses rayons qui se glissent entre les petits arbres t’entourant. La nature était belle le matin. C’était ton moment préféré, l’aube, et ce depuis que tu étais toute petite. Tu te levais tôt tout les jours, échappant durant quelques minutes à la surveillance serrée de ta mère, et observait le spectacle silencieux du ciel. Seule, mais en communion avec cette nature, celle que tu appréciais plus que tout.
La brise légère revient vers toi. Tu frissonnes, un peu rafraîchie. Elle avait beau être douce, elle troublait la chaleur du soleil que tu essayais de puiser. Tes yeux se rouvrent d’eux mêmes, le charme rompu. Mais penser au passé ne te faisais jamais le bien escompté. Au contraire, cela faisait rejaillir en toi des souvenirs que tu préférais oublier. Alors, tu sors de ta transe et, légèrement éblouie par le soleil, reprends ta marche sans but, ta marche du matin.

Qu'il était bon, de vivre seule et sans responsabilités ! Pouvoir penser, réfléchir. La vie en communauté te pesait parfois, et tu avais du mal à supporter l'ambiance qui régnait au camp. Un bourdonnement incessant parvenait constamment à tes oreilles, et tu ne pouvais rien faire pour l'arrêter, mis à part te les boucher, mais si les guerriers te voyaient ainsi, ils te prendraient pour une meneuse étrange. Tu tenais à ton apparence, plus qu'à n'importe qui, qu'à n'importe quoi. D'ailleurs, tu ne tenais à personne. Seul ton clan comptait, les autres ne souhaitaient pas se lier d'amitié avec toi, la femelle autoritaire et impétueuse, celle impossible à dompter. Alors tu rester seule, et tu en étais bien contente. Même si au fond de toi, la solitude te pesait.

Comme chaque matin, tu arrives au Saule Pleureur, le dernier endroit de ta balade. Après, tu rentrerais. C'était ta routine, et curieusement, tu ne t'en lassais pas, toi qui aime lorsque les choses changent.

Un odeur particulière te parvient alors une odeur piquante que tu reconnais aussitôt. Celle du Clan du Feu. Curieuse, tu avances, sans chercher à te cacher. Tu vois alors distinctement apparaître un mâle au pelage étrange, excentrique, que tu n'avais encore jamais vu dans ta vie.
Le félin tourne sa tête en ta direction, te fixant de ses yeux sombres à l'air insondable. Tu le vois te détailler des pattes à la tête, mais, alors que normalement, tu n'aurais pas apprécié, tu sens une chaleur agréable remontant le monde ton poitrail.

« Bonjour Etoile Nacrée. Ocelot Sauvage, guerrier du Clan du Feu. Alors vous aussi vous venez profiter du paysage ? Je vois que vous avez bon goût ! »

Durante son monologue, il s'était redressé, comme pour mettre en avant sa prestance. Il était vrai que le jeune guerrier était plutôt beau, bien agréable à la vue. Son pelage excentrique le rendait unique et particulier. Il semblait sûr de lui même, imbu de sa personne, mais avec un charisme particulier. Un sourire se peint sur tes fines lèvres. Ce petit jeunot semblait vouloir jouer un petit peu avec toi, et cela tombait bien car tu étais de bonne humeur ce matin.

« Bonjour, Ocelot Sauvage. Ravie de faire votre connaissance ! »Tu marques une petite pause, cherchant tes mots, souhaitant faire bonne impression. « Effectivement, j'aime beaucoup profiter du paysage le matin, c'est vraiment l'un des plus beaux moments de la journée. Mais dites-moi, jeune guerrier, quel est vôtre moment préféré, à vous ? »

Tu te tais et clignes légèrement les yeux, ta queue s'agitant élégamment dans l'air. Tu cherches à montrer une belle image de toi, continuant ton numéro de séduction.

by Seerose LDD ♪

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bonjour, belle dame nacrée [Etoile Nacrée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veut une belle valise à figurines pour Nowel ?
» [Présentation] le bonjour de l'océan Indien
» bonjour je suis nouveau aider moi
» Bonjour à tous et à toutes
» Bonjour. Que voulez-vous que je mette, comme titre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone RPG :: Terres Libres :: Le Saule Pleureur-
Sauter vers: