Contexte

Eau, Feu, Terre et Air. Ils sont quatre, quatre clans à vivre sur ces terres, regardant, les yeux rêveurs, envieux ou terrifiés La Montagne et sa brume. Personne ne sait quand elle est née mais tout le monde sait qu’aucun chat ne connaîtra sa mort. Les naissances surviennent, donnant la vie que la mort revient chercher,les combats éclatent mais elle est toujours là, fière, indétrônable, éternelle. Tous, de chaton à ancien se sont demandés ce qu’il s’y passait. Pourquoi tous ceux qui y sont partis ne reviennent jamais ou deviennent fous, voyant des fantômes partout ? Est-ce que la raison est celle expliquée par la Légende Originelle, selon quoi le frère des quatre fondateurs, Onde, Ardent, Empreinte, Firmament, aurait créé ce mystique brouillard par tristesse devant le désintérêt de sa fratrie ? Cause naturelle ou maléfice d’un chat attristé ? Notre terre est une terre de légendes. A vous de juger et de montrer la véracité des choses.

Partagez | 
 

 Moins de nuisance, plus de silence | ft. Ocelot Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile d'Opale

avatar

PUF : Aska
Messages : 19

Personnage
Points de Karma: 0
Vies des chefs:
Personnage:

MessageSujet: Moins de nuisance, plus de silence | ft. Ocelot Sauvage   Sam 18 Mar - 21:52

Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsque je me surpris à penser que le camp était inhabituellement silencieux. Pas de miaulement hystérique, pas de dispute. Rien d'autre que la quiétude. C'était tellement agréable, j'aimerais que cela reste ainsi à tout jamais. Cependant, j'avais du mal à croire que Rouge Pivoine et Ocelot Sauvage soient actuellement dans le camp. Ils devaient sûrement être en patrouille, ou en partie de chasse, ou quoi que ce soit. Dans tous les cas, il était quasiment improbable que tous deux soient bien tranquillement au camp à se prélasser au soleil comme deux amoureux.

En tant que cheffe, je me devais de mettre fin à cette situation. Trop de bruit pour rien, trop de tensions en vain. Leurs querelles ne menaient jamais à rien, et tout ce qui en résultait étaient des matous à cran, aux quatre coins du camp. Je ne pouvais cautionner ce comportement davantage. Il en allait du bien-être de mes camarades. Des chats reposés et apaisés sont toujours plus efficaces que des matous grincheux et de mauvais poil.

Je sortis de ma tanière, parcourant le camp du regard en espérant trouver un des deux amoureux. C'est Ocelot Sauvage qui apparut dans mon champ de vision. Sans attendre, je l'interpellai pour le convoquer dans mon antre. Je rentrai immédiatement sans attendre de voir sa réaction et l'attendis assise au centre de ma tanière, le pelage lustré et le regard vif.

"Il faut qu'on parle, Ocelot Sauvage, lui dis-je à peine eut-il posé la patte dans mon repère."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ocelot Sauvage
Guerrier
avatar

PUF : Wing
Messages : 43

Personnage
Points de Karma: 0
Vies des chefs: //
Personnage:

MessageSujet: Re: Moins de nuisance, plus de silence | ft. Ocelot Sauvage   Dim 19 Mar - 8:59

Le soleil était à son zénith quand tu rentras dans le camp, le pelage hérissé et un éclat de colère dans le regard. Ce matin, tu avais fais exprès de partir avec la patrouille de l'aube, pensant pouvoir éviter la patrouille de chasse menée par Rouge Pivoine. Mais vous aviez quand même réussi à vous croisez au moment du retour. Des regard venimeux, une pique lancée maladroitement et la dispute éclate. Tu avais sentis les regards gênés ou courroucés de tes compagnons après votre séparation, mais tu n'en avais cure. Qu'ils se mettent à ta place, et on verra bien comment eux s'en sortiront ! Rien qu'à cette pensée, tu sortis tes griffes recourbées, prêt à trucider quiconque essayerait de prendre ta place auprès de ta compagne. Qu'ils essayent donc ! Ton allure de boule de poil énervée devenait franchement ridicule, mais pourquoi t'en soucierais-tu ? Ils ne peuvent pas comprendre. Elle non plus. Au final, personne ne te comprend. Cette pensée te laissa abattu un moment avant que la colère reprenne le dessus. Tes pensées se bousculaient dans ta tête, te ne laissaient aucun répit.

Tu entrais donc dans le camp, en colère et les nerfs à fleur de peau, quand Etoile d'Opale jugea bon de te convoquer dans son antre. Allons bon ! Cette journée était déjà gâchée, de toute façon. Tu jetas un regard mélancolique à la tanière des guerriers, qui te semblait être un luxe dont on te privait volontairement, ces derniers temps. Tu suivis d'un pas vif ta meneuse qui ne jeta pas un regard en arrière, ce qui te donnait des envies de meurtres. Sa démarche raidie ne t'inspirait rien de bon, et tu carras les épaules, la mâchoire serrée. Se relaxer. Respirer. Détend toi. A peine ta patte avait-elle effleuré le sol que la rouquine te sommait déjà de lui fournir des explications. Encore et toujours des explications. Son regard de braise était futile et enfantin comparé à celui de Rouge Pivoine. Aussi, tu restas debout devant elle le regard terne, et préparas tes mots avec soin, sachant que tu étais dans une position bien plus délicate que tu ne pouvais l'imaginer. En bref, tu t'attendais au pire.

"Bonjour, Etoile d'Opale. De quel sujet voulez-vous que nous discutions ?" demandas-tu d'une voix atone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=vKG4DahW6TA
Etoile d'Opale

avatar

PUF : Aska
Messages : 19

Personnage
Points de Karma: 0
Vies des chefs:
Personnage:

MessageSujet: Re: Moins de nuisance, plus de silence | ft. Ocelot Sauvage   Dim 2 Avr - 19:06

Le matou se planta sur ses quatre pattes, me faisant face. Il ne cherchait pas à me défier du regard ou à m'impressionner, il se tenait simplement devant moi, le regard neutre. Il avait beau tenter de le cacher mais je sentais l'énervement suinter par tous les pores de sa peau. Nul doute qu'il avait croisé sa dulcinée auparavant. Mais au moins, il avait eu la présence d'esprit de prendre sur lui et de m'apparaître "détendu".

"Bonjour, Etoile d'Opale. De quel sujet voulez-vous que nous discutions ?"

Je remuais le museau, plissant les yeux, avant de me lever.

"Tu n'es pas sans savoir que le moteur d'un Clan, ce qui le fait avancer et tenir, c'est sa robustesse. Par là, j'entends un Clan qui compte des membres unis et prêts à tout affronter, ensemble, commençais-je d'un ton calme. J'aime à voir mes camarades passer de bons moments, sans querelles puériles pour entacher le spectacle. Tu en déduiras donc que la relation particulière que toi et Rouge Pivoine entretenez ne fait pas partie des choses que j'apprécie. Et même accepte. En effet, vos disputes entament le moral des autres membres de ce Clan. Tous les jours, on perçoit les mauvaises ondes qui émanent de chacun de vous. Elles en font friser ma moustache. Et j'exagère à peine."

Je marquais une pause, prenant une longue respiration, puis me mis à arpenter ma tanière, sans pour autant quitter le regard d'Ocelot Sauvage.

"Si je t'ai fait venir, c'est pour m'entretenir avec toi de ce fléau que constitue votre couple. Je n'ai pas pour habitude de condamner les relations amoureuses. Au contraire, elles sont essentielles à la pérennité du Clan. Mais dans votre cas précis, il me semble que l'impact que vous avez sur le Clan est plus négatif que positif. De ce fait, et après une longue réflexion, j'ai décidé d'agir. Je ne veux plus que toi et Rouge Pivoine ne vous côtoyiez dans d'autres circonstances que celles nécessaires au bon fonctionnement du Clan, à savoir les patrouilles et les expéditions de chasse. En clair, prenez vos distances."

J'avais beau adopter un ton calme et posé, mon regard trahissait l'intensité de mes paroles. Il ne s'agissait pas d'une mise en garde, mais d'un ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ocelot Sauvage
Guerrier
avatar

PUF : Wing
Messages : 43

Personnage
Points de Karma: 0
Vies des chefs: //
Personnage:

MessageSujet: Re: Moins de nuisance, plus de silence | ft. Ocelot Sauvage   Ven 7 Avr - 15:55

"Tu n'es pas sans savoir que le moteur d'un Clan, ce qui le fait avancer et tenir, c'est sa robustesse. Par là, j'entends un Clan qui compte des membres unis et prêts à tout affronter, ensemble. J'aime à voir mes camarades passer de bons moments, sans querelles puériles pour entacher le spectacle. Tu en déduiras donc que la relation particulière que toi et Rouge Pivoine entretenez ne fait pas partie des choses que j'apprécie. Et même accepte. En effet, vos disputes entament le moral des autres membres de ce Clan. Tous les jours, on perçoit les mauvaises ondes qui émanent de chacun de vous. Elles en font friser ma moustache. Et j'exagère à peine."

Ces paroles te firent l'effet d'une noyade. Comment pouvait-elle ne serait ce que insinuer cela ? Tes oreilles bourdonnaient et t'empêchaient de penser correctement. Certes, Rouge Pivoine et toi êtes souvent en conflit, mais de là à dire que le Clan tout entier en souffre ? Le doute et la colère s'insinuaient en toi, tels des serpents glissants sur ton âme incertaine. Il y a quelques minutes à peine, tu étais en train de songer au meurtre de qui tenterait de te ravir ta compagne. Etait-ce de cela qu'elle voulait parler ? Peut être était-elle jalouse ? Non, ce n'était pas du genre de la rouquine. Alors ses préoccupations étaient bel et bien fondées sur le bon fonctionnement du Clan. Tes yeux se plissèrent malgré toi, et tu te sommas d'attendre que Etoile d'Opale eu terminé sa tirade.

"Si je t'ai fait venir, c'est pour m'entretenir avec toi de ce fléau que constitue votre couple. Je n'ai pas pour habitude de condamner les relations amoureuses. Au contraire, elles sont essentielles à la pérennité du Clan. Mais dans votre cas précis, il me semble que l'impact que vous avez sur le Clan est plus négatif que positif. De ce fait, et après une longue réflexion, j'ai décidé d'agir. Je ne veux plus que toi et Rouge Pivoine ne vous côtoyiez dans d'autres circonstances que celles nécessaires au bon fonctionnement du Clan, à savoir les patrouilles et les expéditions de chasse. En clair, prenez vos distances."

Tes poumons se vidèrent d'un coup, et les remplir à nouveau t'étais une vraie torture. Qui était-elle pour être aussi cruelle ? Tu savais que tu ne pouvais pas contester son ordre, ni même négocier. L'horreur qui se peignait sur ton visage moucheté fit place à une colère froide. Tu ne voyais pas que lui répondre, étant donner que tu ne savais pas toi même ce que tu allais faire. Par conséquent, tu gardas le silence et seuls tes yeux trahirent le doute qui germait en toi. Doucement, une pensée aussi fourbe que lâche remonta à la surface de ton esprit. C'était l'excuse parfaite pour se débarasser de l'emprise que Rouge Pivoine avait sur toi. Tu étais forcé de te séparer d'elle, mais pas de tes habitudes volages... Non. La réalité te reprit brutalement. Malgré vos disputes, tu aimais ta compagne. Pendant que tu débattais avec tes pensées désorganisées, Etoile d'Opale attendait une réponse. Et bien, qu'elle attende ! Tu n'étais pas disposé pour prendre ce genre de décision, si tant est que tu avais ton mot à dire dans cette histoire.

"..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=vKG4DahW6TA
 
Moins de nuisance, plus de silence | ft. Ocelot Sauvage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alerte vin à moins de 15$!
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H
» chien sauvage nain ?
» Qui pneu le plus, pneu le moins ...
» L'enfant sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone RPG :: Clan du Feu :: Camp :: Antre du Chef-
Sauter vers: